Sauvegarde de l’Orgue de la Sorbonne

c/o U.F.R. de Musique et Musicologie, Université de Paris-Sorbonne (Paris IV),

1, rue Victor Cousin, 75005 - Paris

 

 

 

                                                                                                           

Compte-rendu de l’Assemblée Générale du 2O/02/2004 (salle D664 à la Sorbonne, Paris)

 

 

Rapport moral

            Le président Pierre Dubois adresse un mot de bienvenue à l’assistance et fait un bilan de l’action entreprise depuis un an. Beaucoup de temps a été nécessaire à la mise en place et au fonctionnement du compte CCP de l’association, d’où une certaine lenteur à encaisser les chèques reçus. Aujourd’hui, tout est au point.

            Plusieurs actions ont permis de faire connaître SOS :

                        -un article dans « Les Nouvelles de la Sorbonne », périodique interne

                        -grâce à Xavier Lebrun, une représentation à Musicora, en collaboration avec l’Association « Ad Muse » de l’UFR de Musicologie

                        -un encart dans « La lettre du musicien ».

 

            Pierre Dubois fait état des courriers envoyés, et des réponses reçues, toutes favorables sur le papier :

                        -M. Tibéri (11/04/03)

                        -le Recteur de l’Académie, M. Quenet (qui accepte de faire partie de notre comité d’honneur)

                        -M. Jean-Robert Pitte, nouveau président de Paris IV.

 

            Apprenant  l’imminence d’une restauration intérieure de la chapelle, plusieurs courriers ont été envoyés : Directeur DRAC Ile de France, Maire de Paris, Maire du V arrondissement, Recteur, Président Paris IV.

            En fait, les travaux sont repoussés en 2009.

            Nos courriers ont permis de montrer que l’Association existe et que la ville de Paris a été sensibilisée.

            Une visite de l’orgue a été effectuée par Pierre Dubois et Xavier Lebrun en décembre 2003. Il faut souligner l’amabilité de l’accueil, le fait que les clés de l’orgue ont été retrouvées. L’état de l’orgue est sensiblement le même qu’en 2000.

 

Rapport financier

            Etabli par la trésorière, Luana La Rocca.

            34 adhérents. Adhésion (tardive) à la FFAO.

 

Rapport moral et rapport financier adoptés à l’unanimité.

 

Discussion

 

Kurt Lueders fait remarquer que les travaux de la chapelle, prévus pour 2009, sont trop éloignés pour avoir une vision précise de l’avenir. 

Pierre Dumoulin, absent lors de l réunion constitutive en 2003, se montre surpris de l’article 2 des statuts de SOS « …faire en sorte qu’il soit restauré ».

G. Lartigau indique qu’il y a une différence entre « restauration » et « projet de restauration ».

J.-L. Perrot souligne, qu’à son sens, la meilleure protection et motivation pour un instrument de musique, c’est qu’il joue.

Un débat s’en suit. Il est décidé que le mot « restauration » serait enlevé. L’article 2 précisera alors « sa préservation, sa protection, son étude, sa mise en valeur ».

P. Dumoulin indique que, de toutes façons, une éventuelle restauration échappera à l’Association, puisque l’orgue est classé et propriété de la ville. Cette modification des statuts se fera lors d’une AG extraordinaire, en 2005, précédant l’AG ordinaire.

 

K . Lueders souligne l’intérêt d’hébergement de l’association sur des sites internet. On convient qu’il fait veiller à la « moralité » du site. Plusieurs sites sont évoqués : facteurs d’orgues d’Eschau, site Cavaillé-Coll, l’Observatoire Musical de la Sorbonne, Mairie de Paris, Havard de la Montagne. Mots clés : orgue, Dallery, Sorbonne.

 

On évoque un article de Jacques Leguy sur les anches : accepterait-il de la communiquer au Président ?

Quelles pistes d’activités pour le futur ? Etude sur l’orgue ?

G. Lartigau rappelle qu’on n’a pas le droit de toucher à l’instrument sans l’autorisation du technicien-conseil.

P. Dubois souhaiterait que soit complété l’inventaire de P. Dumoulin. L’université pourrait-elle cautionner scientifiquement ce travail ? Qui le ferait ? Plusieurs noms sont évoqués : Patrice Bellet, Philippe Hartmann, Denis Lacorre. C’est un peu tôt, selon l’avis de G. Lartigau. P. Dumoulin précise que l’on ne possède aucun relevé précis de la structure, ni de la mécanique.

 

Relations avec la presse. K. Lueders veut bien se charger d’un communiqué en 3 langues. Occasion de discuter de l’intérêt d’une non-restauration. Vers quelles revues communiquer ? P. Dubois parle d’une revue anglaise, on évoque aussi Ars Organi.

 

La séance se clôt à 20h 30, après un superbe projection de diapositives de l’orgue Dallery, prises en décembre 2003 par Pierre Dubois.