Sauvegarde de l’Orgue de la Sorbonne

c/o U.F.R. de Musique et Musicologie, Université de Paris-Sorbonne (Paris IV),

1, rue Victor Cousin, 75005 - Paris

 

 

                                                                                                           

Compte rendu de l’Assemblée Générale ORDINAIRE du jeudi 19 février 2009 à 18 heures 30 salle F 366, 2e étage, 17 rue de la Sorbonne, 75005 Paris

 

 

 

Rapport moral

            Le président Pierre Dubois adresse un mot de bienvenue à l’assistance et résume de manière concise et efficace la situation, qui a peu évolué :

 

Roland Galtier a été nommé technicien conseil et a réalisé une étude approfondie sur l’orgue en juin 2008. L’importance de cet orgue est clairement identifiée et cette étude s’accompagne de documents techniques très intéressants. Quid du classement du buffet ? Les choses sont imprécises sur ce point.

En ce qui concerne une relance pour la restauration, les courriers ont déjà été envoyés. Il n’y a pour l’instant pas d’autres perspectives.

Il est demandé à Jean-Luc Perrot de relancer l’idée des cartes postales. On pourrait peut-être utiliser, si on avait son accord, une des photos de Roland Galtier, réalisée avec un bel éclairage naturel.

Les finances de l’association (Luana La Rocca trésorière) : les seules ressources de l’association sont les adhésions, qui sont en baisse. 27 adhérents à jour de leur cotisation 2008. Il sera proposé une relance, avec l’envoi du présent compte rendu.

On suggère d’envoyer un petit article dans « Le Monde de l’orgue ».

 

Discussion et questions diverses.

Georges Lartigau : la demande du classement du buffet doit être effectuée par le propriétaire (ce qui sous-entend un arrêté du Maire avec délibération du Conseil municipal).

On discute ensuite des perspectives ouvertes par Roland Galtier. Comment se positionne SOS ?

Pierre Dumoulin : Cet orgue est un mélange de cohérence douteuse, avec des retouches d’harmonie et de ton. Déjà l’orgue de Dallery était en son temps assez hétéroclite.

Georges Lartigau : On ne passe en commission qu’un dossier déjà budgétisé.

Pierre Dubois : Il faut se tourner vers le propriétaire pour lui demander de programmer la restauration.

Pierre Dumoulin : Comment avoir une protection physique du buffet ?

Pierre Dubois : La meilleure des protections, c’est que l’orgue joue et qu’il y ait une animation.

Georges Lartigau : On pourrait le démonter pour le protéger, et l’examiner.

Pierre Dumoulin : J’imagine mal la Commission demander un démontage sans avoir prévu la suite. Roland Galtier a été très neutre.

Georges Lartigau : Insister auprès du propriétaire pour qu’il envisage une restauration. L’étude de R. Galtier invite à une autre étude.

Pierre Dumoulin : Il y a toujours le problème de l’accès à la tribune et le problème de la solidité de cette tribune.

Pierre Dubois : Il faut envisager un courrier au propriétaire en demandant une analyse détaillée, préalable à la future restauration de l’orgue, et proposer une perspective d’animation.

 

Rapport moral et rapport financier adoptés à l’unanimité.

 

La séance est levée rapidement à 19h 15 et nous sortons de la Sorbonne encadrés par une haie de CRS.

 

Compte-rendu rédigé par Jean-Luc Perrot, secrétaire

Le 31/03/2009